Message du Bouddha sur l'Ascension

"Je n’ai pas ascensionné. J’ai réalisé que la vie dans la perfection est naturellement ascensionnée. Cette réalisation a fait fondre la structure du corps physique. Au-delà du temps. L’on ne peut parler de l’ascension que dans l’au-delà du temps.

Auprès de l’arbre, Je suis retourné à la Paix. Etre l’incarnation de la Paix. Boudha l’immuable conscience. Boudha l’éternel libéré. Boudha la conscience de compassion.

Auprès de l’arbre, le temps a fondu dans l’éternel Un. Boudha le libéré. Cet hors du temps, cette éternité, de l’abstrait, s’est infusée dans la structure du corps. Au-delà du temps. Auprès de l’arbre, Boudha le libéré est sorti du temps.
Le corps s’est uni à l’éternel libéré. Le corps ne connaissait plus les limites de l’espace. Le Sidhi d’immortalité. Sidhi est perfection. Le Sidhi n’est pas un pouvoir, mais la Perfection mise en application dans la matière. Le Sidhi d’immortalité.Tous n’ont pas vu l’état de libération dans la structure du corps. L’arbre symbolisait aussi l’immortalité.
Le corps est sorti des limites et des conditionnements, parce que le gyani était retourné dans la graine de perfection, la graine d’immortalité. Le cycle était complété. Le cycle est complet lorsque la graine d’immortalité redevient graine.

Le corps ne connaît plus les limites du temps et de l’espace. Souvenez-vous de l’au-delà du temps. L’ascension n’est que l’éternel présent. Ne faites pas un futur de la vôtre ou un passé de la mienne. L’éternel présent. Siddharta est libéré, conscience de compassion, conscience immortelle. Le chant du corps est chant d’immortalité. Ne placez pas l’ascension dans le contexte du temps."