Messages de Lumière de 2021

Message de St Germain reçu le 13-6-21 

Le Fauteuil de bois de cèdre est lumière. Le bois de cèdre est or. L'attention est d'imprimer dans la structure cellulaire et dans la conscience, la grandeur du don…

Éternellement la structure des Fauteuils de lumière en bois de cèdre est élevée. L'élévation est infinie. La lumière n'est jamais figée, elle ne peut qu'être toujours plus intense. Le don vous est offert.

Il est réel, la Terre s'ouvre. La vallée d'ascension s'en trouve toujours plus profondément ancre dans l'au-delà de l'espace et pourtant il faut que cette ancre s'inscrive et se plante dans l'espace de la Terre pour que l'aura de la Terre transcende l'espace et que le dense se fluidifie.

Plus que jamais, c'est une grâce de baigner dans cette intensité, dans la vastitude des dons et des offrandes. La grâce est dans l'au-delà du temps et particulièrement dans ce temps de maintenant et ces mois qui s'approchent, pour vous ouverture, pour tous ouverture, même pour ceux pour qui l'ouverture passe par un déchirement.

Le lien est coupé. La mémoire du divin incarné dans l'humain se restaure. Baigner dans les flots de la grâce et être l'initiateur des flots de la grâce par l'ouverture, la simplicité, le don total...

Infiniment précieux dans l'éternel maintenant est ce qui semble les temps à venir, l'attention, l'exposition au don. Infiniment précieux ce cercle qui dit oui à être ancre concrètement. Vous le savez, la dévotion de la fraternité est d'offrir l'humain divin au suprême Seigneur.

Souvenez-vous que la joie s'infuse, que l'ancrage se doit de gagner en puissance. Même dans ces moments où tout semble brassé dans le nectar de la transmutation, l'ancrage se doit de gagner en puissance. La fraternité s'unit par des liens toujours plus concrets, des liens de liberté. L'union. Et l'ancrage se doit de gagner en puissance.

Voyez la puissance pour un individu de tout offrir, de s'ancrer, de traverser et de se reconnaître dans le miroir divin. Voyez la puissance d'un cercle qui s'unit pour traverser et se reconnaître au nom de l'humanité dans le miroir divin.

Voyez la beauté. Ayant traversé les traditions, offrant les concepts, les croyances, la porte est ouverte pour que toutes les traditions offrent leurs dons. L'offrande ne peut qu'être au suprême Seigneur dans son expression de chaque individualisation… C'est maintenant le temps du déploiement.

Ayant délaissé irrémédiablement l'attention sur les événements, vous offrez toute l'attention sur être la source de l'événement, la régénération de la société, la régénération de l'être humain qui offre sa divinité au Père-Mère-Tout. On ne peut écarteler l'attention, on ne peut que la rassembler. Tout reste mirage si ce n'est l'ultime simplicité de sa nature.

Il est réel, la Terre s'ouvre et l'exaltation est d'être bâtisseur de la Terre nouvelle, cette Terre qui a su transcender les fragmentations, ramener l'éthique suprême, le respect infini pour chaque fibre de la création, ramener l'ouverture qui se nomme grâce. Et par le simple amour inhérent à la fraternité, l'ouverture de chacun est grâce pour tous.

Ne vous souciez ni des regards, ni des événements, soyez bâtisseurs de l'événement, l'établissement sur Terre du paradis, tel Ram à Ayodhya, tel Maharishi qui dans les courses des temps ont imprimé la vision du paradis Terre. L'impression est suffisamment infusée, vient le temps de l'éclosion. Ne vous souciez pas des événements, soyez bâtisseurs de l'événement. Restez rassemblés dans l'inspiration, dans l'élévation, dans l'exaltation. Grandissez avec ferveur et enthousiasme dans l'éthique de la société divine. Laissez vos structures être infusées. La vallée plus que jamais est ancre, bain, lumière et don fraternel. Ecoutez et entendez.

Douce Mère exulte du temps de l'éclosion.

 

Message de St Germain reçu le 11-4-21

L'heure est venue de la grande alchimie. L'alchimie pour la Terre est à la mesure du nombre de ceux qui choisissent de dire oui à l'alchimie en eux. Dire oui à l'alchimie en soi implique  ne s'arrêter nulle part, aller toujours plus au-delà dans la profondeur de la joie, aller toujours plus au-delà dans la profondeur de l'authenticité pour choisir encore et toujours la voie de la lumière. La choisir pour soi sans se soucier du choix de quiconque d'autre.

Les Fauteuils vous aident en cela. Et nous le redisons, œuvrer autour des Fauteuils, quelle qu'en soit la mesure, fait partie des moyens de la grande alchimie. Les Fauteuils sont ces ancres, les mains à partir desquelles peuvent tourner les plaques tournantes pour que l'humanité retrouve l'évidence que seul est Cela.

Même si les apparences peuvent rester chaotiques, la réalité ne l'est plus. L'invitation encore et toujours est de s'aligner depuis la joie avec toujours plus d'authenticité. Ainsi ces artisans de lumière sont les clefs pour que la plaque tournante pour l'humanité et la Terre s'ouvre pleinement, dévoilant l'évidence que seule est la lumière.

Message de St Germain reçu le 27-3-21

Cela est réel, une seule voix. La flamme éternelle, le feu de l'amour, s'exprime dans des milliards d'expressions différentes avec l'unicité du même message : seul est le Un, l'Innommable, le Vénérable.

Le Fauteuil, vous le savez - et nous disons le Fauteuil, même si à la surface de la Terre sont présents quelques Fauteuils mais tous les Fauteuils sont unis dans cette même intention des Gardiens de la Flamme de précipiter cet amour infini, cette évidence répandue par la voix du Un à travers ces milliards de voix, seul est l'infini de l'amour. Et l'infini de l'amour est cette fréquence d'infini. L'infini de l'amour amène la manifestation de cette cellule qui est l'amour pur. La matière alors est lumière.

La vibration au sein de cette cellule est l'infini. La fréquence est l'infini. Bien au-delà de toutes les échelles et de tous les instruments qui peuvent mesurer quelque fréquence vibratoire, la vibration d'infini, cette vibration de régénération éternelle, de jaillissement éternel et de repos éternel simultanément. Car inhérent à l'amour infini est le silence infini. Inhérent au silence infini est ce jaillissement qu'est l'amour infini. Et cela est la cellule, la cellule humaine.

Car qu'est-ce que l'être humain ? Cela, n'est-ce pas ? Le jaillissement de l'amour qui donne expression à l'infini du silence pour se glorifier, simplement par dévotion, non cette dévotion qui serait offerte à quelque être supérieur, par quelque personne inférieure. Non. Cela a été exprimé de façon très belle, inférieur et supérieur n'existent pas. Seule est cette fréquence d'infini, cette vibration d'infini, cette lumière qui prend le visage de la matière pour prendre toujours plus conscience de son propre infini, de sa propre harmonie.

La vie est chant de dévotion et la matière est ce chant. Il ne s'agit pas du tout d'une physiologie sujette à un devenir mais de cette conscience-vie-lumière qui choisit de vibrer son propre infini, de le vibrer dans une fréquence d'activation infinie même au sein du plus dense. C'est pour cela que nous disons et redisons que chaque être est l'être ascensionné qu'il ou elle aspire à devenir.

Bien sûr, cela invite à une authenticité infinie. Car si chaque être est l'être ascensionné qu'il ou elle aspire à devenir alors chaque action se doit d'être miroir de la perfection, chaque impulsion est le chant de cette perfection, chaque silence est l'infinie plénitude de l'au-delà du cosmos.

C'est cela être humain. Cela est infiniment simple. Il suffit de comprendre que l'on ne peut faire abstraction de cette fréquence d'infini car elle est la nature et la source de toute matière et que le choix de cette fréquence d'infini est de faire l'expérience de tous les niveaux de densité pour chanter l'infini au sein de la densité.

Comment les êtres humains ont-ils pu oublier que seul est Cela. Comment pourraient-ils croire que seul est le dense ? Et vous savez à quel point les croyances donnent vie. Vous le savez, n'est-ce pas, la réalité quotidienne n'est que la projection des croyances, la projection de ce sur quoi nous mettons notre attention.

Alors il en est pour lesquels la vie est paradis. Il en est pour lesquels l'attention est tout offerte au paradis. Et qu'est-ce que le paradis ? La lumière éternelle manifestée dans la matière. Et pour ceux-là, la vie est paradis car leur attention reste sur cette fréquence infinie qui est la fréquence de l'amour pur inconditionnel. La physiologie alors est le chant de l'amour.

Voyez à quel point c'est à la fois simple et exigeant.

Maintenant que l'humanité retrouve la mémoire de sa propre perfection, en hommage à l'infinie perfection de ce qui est éternellement, alors maintenant puisse l'humanité se souvenir, la réalité n'est que la projection de ce sur quoi nous mettons notre attention.

Comme cela a été dit de façon très belle, puisse l'humanité ne plus jamais mettre son attention sur ces marionnettes ou ces apparences de chaos peut-être, de confusion. Où pourrait être la confusion au sein de l'infinie clarté lorsque la clarté est rencontrée dans la puissance de l'attention ? Où pourrait être la maladie dans ce corps d'infinie lumière lorsque le corps est rencontré, l'attention tout offerte à la lumière car seul est Cela, n'est-ce pas ? Où pourrait être le chaos dans ce joyau qu'est la Terre ? Car la Terre est un joyau de dévotion et d'amour, vous le savez, n'est-ce pas ? L'Être qu'est la Terre est l'un des plus beaux dévots, des plus belles dévotes du Tout, du Vénérable.

La nature l'exprime bien, n'est-ce pas ? Avez-vous remarqué à quel point tout dans la nature lorsqu'elle est laissée libre, est amour et dévotion. Laisser libre la beauté, l'inviter en la regardant.

Cela implique l'exigence de ne plus regarder le chaos car, comme cela été une fois de plus bien expliqué, le regard sur le chaos densifie la matière et donne l'apparence du chaos. Logique, n'est-ce pas ? Le regard crée. L'attention donne vie. Puisse l'humanité se souvenir que la dévotion envers l'humanité, que la dévotion envers la vie, que la dévotion envers la source éternelle, le-la Vénérable, amène l'invitation de ne regarder que la lumière.

Vous savez, n'est-ce pas, le don du Fauteuil, particulièrement lorsque l'on s'assoit avec cette intention tout offerte à la lumière car le Fauteuil n'est pas un instrument qui inviterait à une attitude passive, le Fauteuil est le don de l'amour. L'amour se rencontre par l'amour. Puisse l'humanité comprendre l'invitation du Fauteuil, recevoir le don en étant le don. Ainsi naturellement, sans aucun besoin de distance ou de temps, le corps retrouve sa réalité d'être éternelle lumière. Je Suis l'être ascensionné, l'être cosmique que j'aspire à devenir.

Le plus beau don qui puisse être posé au cœur du-de la Vénérable est de choisir de ne regarder que la lumière. Ainsi le regard crée cette activation cellulaire qui fait que la cellule est lumière. Elle l'a toujours été et le sera toujours puisque seule est la lumière. Recevoir le don du Fauteuil en étant le don vivant par l'intention.

Voyez-le, chaque fois qu'un cercle a ainsi son attention autour de la lumière, autour du don du Fauteuil, la vibration du Fauteuil s'accroît toujours au sein de l'infini. Car l'infini n'est jamais statique, n'est-ce pas ? L'activation cellulaire, l'activation de la matière est infinie, ne peut jamais cesser. On ne pourra jamais connaître l'inconnaissable. L'on peut s'offrir pleinement, être le don vivant, être l'infini de l'amour et laisser le chant de la vie s'autodépasser éternellement pour que la gloire de l'inconnaissable soit chantée éternellement avec toujours plus de puissance au cœur du silence.

 

Message de St Germain reçu le 27-3-21

Il faut comprendre que le cœur n'est jamais fermé. Le cœur dans sa nature est infinie ouverture. Le cœur est l'amour pur. Le cœur est le sacré, le trésor. Il est pourtant une réalité dans la physiologie humaine qui fait que quelquefois en apparence l'accès au cœur est voilé par un voile ou peut-être un semblant de carapace, le corps des émotions, les cristallisations. Et ces cristallisations et ce corps des émotions peuvent être éveillés par quelque événement, par quelque circonstance.

Il est vrai, si le cœur est éternellement ouvert, la fréquence vibratoire peut changer presque instantanément selon l'objet de l'attention, selon l'éveil de quelque cicatrice, de quelque cristallisation qui donnent l'apparence de fermeture. La fréquence vibratoire peut changer.

La réponse à ta question, sœur de lumière, est à deux niveaux. Il est un niveau où le don de l'amour qu'est le Fauteuil est inconditionnel. Le Fauteuil œuvre de façon égale et infinie, même si la personne qui est sur le Fauteuil est en apparence fermée parce qu'identifiée temporairement à quelque cristallisation, à quelque voile. Le don n'est pas proportionnel à l'ouverture de l'être venant recevoir la session.

Tu le sais, il peut y avoir plusieurs niveaux dans l'attention. Il se peut que quelqu'un venant recevoir les dons du Fauteuil ait ce que vous appelez un cœur fermé - l'expression réelle est un corps de souffrance animé, un corps émotionnel qui vient voiler la pure transparence et la clarté du cœur - et parallèlement il se peut que cet être offre son attention à transcender ce voile, à l'offrir à sa propre lumière, le ressenti alors peut être d'être fermé mais, pour la dimension de lumière, l'intention suffit à sa réalisation.

Parallèlement à cela et de par cette puissance de l'intention, si quelqu'un venait s'assoir sur le Fauteuil sans aucune conscience de ce qu'est la lumière, ou sans aucune conscience ou intention d'être ouverture, sans aucune conscience ou intention que la lumière s'offre à la lumière, que l'amour s'offre à l'amour, si quelqu'un venait avec une intention purement fermée, égotique, égoïste, alors peut-être que le ressenti de la session serait bien différent. Les dons resteraient infinis. Pourtant les dons sont faits pour être reçus par des mains ouvertes. Le ressenti et même l'action ne peuvent être les mêmes si la main reste crispée ou fermée et ne veut pas recevoir les dons. Pourtant le don reste réel.

L'humanité doit comprendre, tout est interaction. L'amour est don. L'amour est reçu, l'amour est donné. Ce mouvement du don et de la réception, c'est cela qui fait la fréquence.

Souvenez-vous, l'intention donne vie dans la dimension de lumière. Peut-être que l'être qui se sentirait enfermé par quelque crispation ou quelque voile aurait l'impression d'être emprisonné et voudrait tempêter pour sortir de la prison pour retrouver la liberté. Mais souvenez-vous, la liberté n'est jamais perdue. Le ressenti peut être de fermeture ou de crispation, l'intention est ce qui donne vie à la réalisation.

 

Message de St Germain reçu le 6-2-21

Dans la joie, la joie de cette union, la joie de cette communion. Il a fallu que vos inventeurs créent des moyens pour pallier à cette communication la plus naturelle. La création sait écouter et entendre, et la communication du cœur des étoiles, du cœur du cosmos, entre chaque être est la plus naturelle.

Et voilà que la Terre s'ouvre et que l'invitation se fait toujours plus pressante. Souvenez-vous. Souvenez-vous de la beauté de l'Être. L'Être est le Tout, n'est-ce pas ? L'Être est la vie. Souvenez-vous. Souvenez-vous de la beauté de cette communion et de cette union du cœur qui se sait le Tout, tout en s'exprimant à travers la multiplicité de la vie. Souvenez-vous, au-delà de ce qui croit être perdu, au-delà de tous ces voiles qui semblent perdurer sans jamais exister. Souvenez-vous.

Pour vous aider à vous souvenir, la Fraternité offre le don du Fauteuil et le don de cœur du Tout pour qu'à travers son rayonnement simple et à travers l'amplification de ce rayonnement, durant chaque session - car chaque fois qu'un être humain vient s'asseoir sur le Fauteuil, l'amplification de tous les Fauteuils de leur rayonnement est grande – et ainsi chaque être se souvient.

Le don ne peut qu'être de retrouver la mémoire car tout est déjà là, n'est-ce pas ? Comment l'humanité peut-elle avoir oublié et croire dans ses moyens de petitesse, de fermeture. Non. L'heure est à l'ouverture. Bel est l'enthousiasme de la Fraternité à vous accompagner à travers cette ouverture pour que maintenant, dans ce temps de maintenant, l'illusion de temps soit brisée et que seule règne l'évidence de l'éternité. Non dans un concept mais au niveau cellulaire, au niveau de la structure corporelle. Avez-vous remarqué à quel point votre univers est influencé par l'état de votre structure corporelle.

Vous le savez, n'est-ce pas, vos physiciens l'ont dit, la création n'est pas figée. L'un des grands miracles, l'un des grands mirages, est que tous voient un arbre qui semble présent dans un champ. Qui se souvient qu'il crée l'arbre et que cette création est l'image de sa propre réalité ?

Vous le savez, n'est-ce pas, certains regardent l'arbre et voient la pure beauté. Certains regardent l'arbre et se sentent nourris, inondés de lumière, bénis. Certains regardent l'arbre et voient cet être qu'est l'arbre. Certains regardent l'arbre et voient les branches qu'ils vont pouvoir disposer dans le poêle pour se chauffer. Certains regardent l'arbre et voient le profit qu'ils pourraient faire. Personne, vous le savez, n'a la même vision de l'arbre. Et l'arbre s'offre dans sa réalité la plus profonde, la plus belle.

C'est pour cela que nous avons invité les cèdres à s'unir au don à travers la création de Fauteuils de bois de cèdre. Vous savez à quel point la lumière peut chanter au cœur du bois de cèdre. Vous savez à quel point la vie vibre, à quel point le don est vivant dans la structure même du bois de cèdre. Nous avons donc invité les bois de cèdre à aider la précipitation de notre intention dans la forme des Fauteuils maintenant.

Et depuis quinze ou vingt ans peut-être de votre temps linéaire, les Fauteuils murmurent l'évidence de l'ouverture. Et le murmure fait la réalité. Maintenant vous le savez, tout est prêt pour cette grande ouverture qui n'est pas un événement dans le temps et l'espace, nous le rappelons, qui est l'éternité de ce qui est comme l'arbre dans ce champ qui transfère le don du soleil, de la Terre et de l'union de toute éternité. Maintenant tout est prêt.

Est-ce que chaque être est prêt à actualiser cela ? Car vous le savez bien, n'est-ce pas, il ne suffit pas d'attendre que quelque cercle d'anges peut-être, quelque gouvernement terrestre ou quelque agent extérieur agitent une baguette magique pour que tout se transforme… Abracadabra et voilà le monde de lumière. Non.

Il est vrai, nous offrons la baguette, nous offrons les dons. Qui choisit de tendre la main et de prendre les dons en recevant les dons qui sont présents à la surface de la Terre et surtout en étant participation vivante lorsque l'on reçoit ces dons ?

Car vous le savez, le Fauteuil est porte, le Fauteuil est don, le Fauteuil est agent de miracles. Encore faut-il aller vers le don, ouvrir la main, dire oui. Dire oui, vous le savez, est à travers toutes les cellules, à travers chaque attitude, à travers le fait d'aller rencontrer le rayonnement des Fauteuils durant les sessions par une participation vivante et consciente et par l'intention de s'unir à l'intention des Gardiens de la Flamme qui offrent éternellement beaucoup plus que de simple sessions. Accepter le don à travers les sessions et accepter d'être le oui vivant pour que s'infuse le rayonnement des Fauteuils après les sessions - s'il peut s'agir d'après, toujours selon votre temps linéaire.

Vous le savez, comme lorsqu'on boit l'eau d'une claire source, l'on accompagne l'eau parce que c'est si bon. On l'accompagne pendant qu'elle circule à l'intérieur du corps et l'on se réjouit, et la joie de la source vient rencontrer la joie des cellules. Elle est belle cette union, n'est-ce pas ? De la même façon, la joie de l'être ayant reçu le don de lumière, le don de rayonnement, le don de l'invitation, le don de l'intention des Gardiens de la Flamme, vient rencontrer la lumière, et l'être fait le choix d'être le oui vivant.

Car vous le savez, il est ceux qui se croient magiciens et qui voudraient donner des illusions de fermeture. Illusions. L'on, sait que les magiciens ne font que des tours d'illusion et l'on reste ouvert à la seule réalité, l'au-delà des illusions. Être le don vivant. Ainsi recevoir les dons des Fauteuils, acceptant de les infuser par le oui vivant et par le choix conscient de n'exprimer que la lumière, de n'exprimer que le rayonnement, de n'exprimer que l'infini de la joie et de rester ancré sur cette évidence "il n'est que l'ouverture, il n'est point de devenir". La magie de l'incarnation est d'actualiser cette ouverture.

Vous le savez, n'est-ce pas, et nous aimons vous le rappeler, l'ouverture est omniprésente, éternelle. Il suffit par l'attention - car l'attention est bien la baguette magique - de l'animer en choisissant de ne percevoir qu'elle, de n'exprimer qu'elle, de ne penser qu'en termes d'elle, de ne ressentir qu'elle. Ainsi nous sommes la Fraternité du vivant qui, à travers chaque souffle, honore le vivant et honore la perfection de la vie. Et de même que dans ce pré, pour ceux qui savent voir avec les yeux du cœur, l'arbre dévoile sa beauté, dévoile la beauté de l'union entre les étoiles, sa structure, son écorce, ses racines, la terre, de la même façon le regard initie l'ouverture.

Particulièrement maintenant, nous offrons l'invitation et l'accompagnement. Nous sommes là intimement présents. Ne croyez en aucune difficulté, elles n'existent pas. Ne croyez en aucun mirage, ils ne sont que des mirages. Ecoutez la voix du simple et du beau. Recevez les dons, tous les dons que nous offrons pour vous accompagner dans ce qui semble être une transition. Recevez les dons. Laissez-le s'infuser. Nous vous accompagnons pour que triomphe la seule réalité. Cette réalité, vous le savez, c'est le moment qu'elle devienne tangible.

Vous le savez, n'est-ce pas, chaque être est multidimensionnel. Pourquoi la troisième dimension semble-t-elle la seule tangible ? Elle ne l'est pas. Chaque être, vous le savez, est lumière. Et si les corps tridimensionnels semblent encore pesants, alors vient le silence de la nuit, le corps s'endort, l'être s'envole et les corps subtils s'envolent, se déploient et retrouvent cette seule réalité, la beauté de la lumière qui se fait création dans la seule intention d'être la pure beauté.

Oui nous aimons vous accompagner avec tendresse, avec complicité, avec joie, avec humour, avec légèreté. Déployez les ailes de l'éternité. Recevez les dons. Ils sont particulièrement intenses dans cette période d'ouverture pour que la lumière soit tangible au cœur de la matière et que les dimensions se fondent dans ce qu'est le cœur, cette réalité de l'union de l'amour pur précipité à travers la création. La magie de la création, la matière est lumière, le corps est lumière, seul est Cela. Et la vie est l'émerveillement du "tout est possible".

Nous aimons vous accompagner avec tendresse, avec joie, avec passion pour vous rappeler "oser". Oser dire oui. Quand les circonstances semblent réalité à dire non, oser dire oui. Regarder, tout, chacun, chaque parcelle de création, et honorer l'Être unique, le Vénérable, la pure beauté, l'infiniment simple, le merveilleux. C'est en cela que nous aimons vous accompagner car nous ne voyons que cela car il n'est que cela.

Nous vous remercions. Recevez les dons. Laissez-les s'infuser. Allez les rencontrer. Souvenez-vous, vous êtes les êtres de perfection que vous aspirez à devenir. Cela n'est pas un concept. L'attention vous permet de l'actualiser avec une telle intensité que dans ce qui semble magie, vous pouvez traverser les murs avec vos corps qui semblent physiques, aller au cœur des étoiles, dans les retraites, dans cette vallée qui a choisi de dire oui, cette vallée d'ascension d'où émerge le rayonnement des Fauteuils, cette vallée qui s'est faite le oui vivant et qui ne connaît plus les limites de l'espace et du temps.

Oser être le oui vivant avec tendresse et avec joie. Nous vous saluons.

 

Message de St Germain reçu le 24-1-21

Le Fauteuil est don de rayonnement. A travers la structure du Fauteuil, la tendresse de la lumière, la puissance de l'amour, l'invitation à se retrouver soi-même dans sa verticalité, dans sa divinité, est offerte. Ce rayonnement amène une transformation profonde, je dirai même une transformation unique, de la structure cellulaire, de la structure corporelle.

Plus la structure corporelle retrouve l'évidence qu'elle est lumière, plus la structure de l'environnement, la structure du monde relationnel - relation de l'être recevant la session avec lui ou elle-même, avec sa famille proche ou éloignée, avec sa sphère professionnelle, avec  la société - vibrent de cette évidence que seule est la lumière.

Il est vrai, le Fauteuil agit de façon unique dans un domaine très subtil. Il n'est pas nécessaire pour vivre pleinement et comprendre pleinement l'action du Fauteuil, de ressentir une expérience directe. Assis sur le Fauteuil, de façon unique, les différents plans de la structure sont infusés de la lumière et de son au-delà.

Cette unicité qui va au-delà de tous les rayonnements. D'autres moyens, d'autres sessions, vont peut-être donner des expériences directes. Le Fauteuil aussi souvent en offre. Pourtant le don est au-delà de l'expérience ou de la non-expérience.

Cette restructuration cellulaire est spécifiquement l'intention encapsulée dans le rayonnement du Fauteuil. Et cette restructuration cellulaire naturellement va amener une restructuration de tous les plans, de tous les niveaux de la vie, un autre regard. C'est dans ce contexte que nous avons toujours invité à un accompagnement profond des sessions avec le Fauteuil, accompagnement dans ce que vous nommez les week-ends d'ascension, accompagnement par ce que vous nommez ces journées d'harmonisation.

La puissance directe de ce rayonnement des Fauteuils est de façon directe, sans passer par autre chose que la simple intention qui s'est imprimée, qui s'est incrustée, qui est devenue la structure du Fauteuil, l'intention de la Fraternité à initier cette transmutation cellulaire.

A la surface de la Terre, aucun autre moyen de transmuer cela de façon si puissante.

Il est vrai, tous peut-être ne comprendront pas ce qu'est la transmutation cellulaire mais tous peuvent comprendre les effets de cette transmutation, naturellement en sous-produit, dans les autres phases de la vie.

L'intention des Gardiens de la Flamme à travers le don des Fauteuils transcende très généreusement le don d'une expérience. La session sur le Fauteuil est un bain unique de lumière, de tendresse, dans la présence de cette Fraternité, la Fraternité de la joie, la Fraternité du vivant, pour que la vie retrouve ce jaillissement de joie pure et que la structure corporelle ait transcendé toutes les apparences de rigidité de ce que semble être la matière…

Cette puissance de régénération physique offerte par une session avec le Fauteuil. Aucun moyen autre à la surface de la Terre n'offre une telle intensité…

La chaleur du soleil revigore le corps. Il est le soleil dans le ciel, le soleil dans le ciel brille par la puissance de cet autre soleil omniprésent, intérieur, omniprésent. Et l'intensité du don de cette lumière à travers les sessions de Fauteuil, l'intensité de la fonctionnalité de cette infusion de lumière au niveau cellulaire pour tous les plans de la vie, est unique... Cette infusion se fait au niveau le plus puissant et le plus subtil…

Chaque session sur le Fauteuil est ouverture pour la Terre.